Skip to content

L'Asian Le Mans Series constitue la série d’endurance de référence en Asie et le terrain d’entraînement idéal pour ceux qui aspirent gravir les échelons de la pyramide ACO, constituée également de l’ELMS et du FIA WEC. Couru pendant l’intersaison hivernale européenne, l’Asian Le Mans Series est un championnat de quatre courses de quatre heures. Au titre de son partenariat avec l’ACO, TotalEnergies est le fournisseur officiel du carburant utilisé.

Un partenariat majeur avec l'automobile club de l'ouest (ACO)

À travers ce partenariat stratégique avec l’ACO, le Groupe poursuit son engagement de longue date dans les compétitions d’endurance. Véritable laboratoire à ciel ouvert, la piste représente un vecteur essentiel d’innovation, car les contraintes de l‘endurance – durée de course et kilométrages élevés – nous poussent à développer des carburants toujours plus performants qui seront un jour destinés aux automobilistes.

Des contraintes d’autant plus élevées que l’ACO a récemment redéfini les règles de l’Endurance. L’objectif est désormais d’obtenir la meilleure performance en utilisant le moins de carburant possible. Une vraie révolution qui fait écho aux préoccupations actuelles des constructeurs et des automobilistes : consommer moins et réduire son empreinte écologique.

Pour répondre à ces exigences, nos ingénieurs ont mis au point un nouveau carburant baptisé TotalEnergies Excellium Endurance, lequel entrera en vigueur lors de la saison 2021-2022 d’Asian Le Mans Series. Celui-ci a la particularité de compter 10 % d'éthanol d’origine renouvelable (résidus végétaux), doté d’une meilleure efficacité énergétique, et de voir l’introduction d’un nouveau type de composés, des bio-hydrocarbures, c’est-à-dire issus de la biomasse, à hauteur de 5%. Cette démarche marque une étape supplémentaire dans le souhait de TotalEnergies de recourir à de plus en plus de molécules renouvelables. Ce carburant possède en outre un indice d’octane élevé permettant d’optimiser les réglages d’allumage et les taux de compression des motorisations turbocompressées pour offrir aux moteurs un meilleur rendement (rapport puissance mécanique générée/puissance thermique consommée) et une longévité accrue. Il permet enfin aussi une consommation réduite de l’ordre de 2,5 à 3 %.  

Pour aller plus loin