Skip to content

Depuis l’avènement du Moto2, créé en 2010 pour remplacer la catégorie 250 et ses moteurs deux-temps, TotalEnergies est présent dans la classe intermédiaire avec la structure Marc VDS Racing. Une fidélité qui a permis à l’équipe belge de conquérir trois titres de champion du monde avec Tito Rabat, Franco Morbidelli et Alex Marquez.

ELF et le Moto2

Depuis 2020, la marque Elf en est le sponsor titre, le team ayant pris le nom de Elf Marc VDS Racing. Un engagement fort dans une catégorie ultra-disputée avec des moteurs uniques où le moindre détail joue sur la performance. « Le règlement est plus restrictif et on ne peut pas faire évoluer le carburant en cours de saison, précise Romain Aubry, le coordinateur technique de la direction compétition de la Compagnie TotalEnergies. Avec une capacité de réservoir non limitée, nous sommes beaucoup moins à la limite en termes de consommation. Nous pouvons donc nous consacrer en priorité à la recherche de la performance. »

  • 765
    cm3
    cylindrée du nouveau moteur Triumph qui équipera le paddock dès 2019
  • 140
    chevaux de puissance moteur
  • 145
    kg
    le poids de la Kalex Moto2

Les enjeux 2022

Qui succédera cette saison à Remy Gardner ? Si les candidats sont nombreux, aucun n’endosse le costume de favori. Certes, c’est souvent le cas dans la catégorie Moto2 en début de saison. Titré en 2021, l’Australien n’était pas vraiment favori à la veille du premier Grand Prix. De son côté, Raul Fernandez a démontré l’an dernier qu’un rookie pouvait jouer le titre. De là à imaginer Pedro Acosta faire aussi bien en Moto2 qu’il l’a fait en Moto3, il n’y a qu’un pas que certains n’hésitent pas à franchir. Cinq autres pilotes passent du Moto3 au Moto2 : Niccolo Antonelli, Gabriel Rodrigo, Jeremy Alcoba, Filip Salac et Romano Fenati. Ce dernier n’aura pas le statut de rookie puisqu’il a déjà couru dans la catégorie intermédiaire en 2018. Raul Fernandez mis à part, les derniers transfuges du Moto3 ont eu un peu de mal à trouver les marques en Moto2.

On pense notamment aux champions du monde 2019 et 2020, Lorenzo Dalla Porta et Albert Arenas. Deux autres jeunes pilotes s’apprêtent à faire leurs armes dans la classe intermédiaire : Manuel Gonzalez et Sean Dylan Kelly. L’Espagnol qui s’est fait remarquer l’an dernier en 600 Supersport après avoir été titre en 300 courra avec la nouvelle équipe couvée par Yamaha, le VR46 Master Camp Team. L’Américain, champion Supersport US fera lui équipe avec son compatriote Cameron Beaubier dans le team American Racing. Des habituels protagonistes de la catégorie Moto2, Sam Lowes et Augusto Fernandez sont censés faire figure de prétendants au titre.

Vainqueur l’an dernier des deux premières courses au Qatar, le Britannique a encore manqué de régularité. Il a tout de même renoué avec la victoire à Misano avant de remonter sur le podium au Portugal. Il fera cette saison équipe avec Tony Arbolino, Augusto Fernandez ayant choisi de rejoindre l’équipe Ajo.

Pouraller plus loin