Skip to content

09/05/2022 Actus

Un huitième podium consécutif pour l’Alpine Elf Endurance Team !

Spa-Francorchamps, France, 9 mai - Dans la foulée de sa victoire à Sebring, en Floride, pour l’ouverture de la saison, l’Alpine Elf Endurance Team avait à cœur de poursuivre sur sa lancée à Spa-Francorchamps, théâtre de la deuxième manche du championnat du monde FIA d’Endurance.

Dès les qualifications, Matthieu Vaxivière confirmait la bonne forme de l’équipage qu’il forme avec André Negrao et Nicolas Lapierre, pour s’emparer à bord de l’Alpine A480 de la deuxième place sur la grille de départ. Mais le départ se révélait plus difficile qu’escompté pour la formation tricolore : Negrao se faisait en effet enfermer par le poleman et chutait au quatrième rang. La course allait ensuite être perturbée par de fortes chutes de pluie, et émaillée de trois drapeaux rouges, mais l’Alpine Elf Endurance Team n’en parvenait pas moins à remonter jusqu’au deuxième rang final à l’issue d’une course solide, rondement menée d’un point de vue stratégique. Soit son huitième podium consécutif dans la discipline. L’équipe tentait même le pari des pneumatiques slicks dans la dernière demi-heure pour remonter sur le leader, en vain. « C’était une course solide de la part de toute l’équipe, analysait Nicolas Lapierre. La pluie a compliqué l’épreuve et il était plutôt facile de commettre des erreurs, mais nous avons su relever le défi pour prendre la deuxième place. Il est difficile de tirer des enseignements clairs sur notre niveau de performances dans ces conditions changeantes, mais il était important d’aller au bout sans faire de faute pour arriver en confiance au Mans. Nous attendons déjà avec impatience le mois de juin. »

Des propos confirmés par Philippe Sinault, Team Principal Alpine Elf Endurance Team : « C’était une belle course malgré sa difficulté. Après Sebring, cette épreuve souligne à quel point ce début de saison est compliqué, mais nous nous en sortons très bien tant d’un point de vue opérationnel que comptable. Nous avons su appréhender les ajustements de la balance de performances pour être dans le match, mais je retiens surtout la sérénité et le calme régnant dans nos rangs en dépit des conditions diluviennes. Ce huitième podium démontre que notre voiture et nos pilotes sont extrêmement fiables. J’en suis très fier au moment où nous nous tournons vers notre deuxième participation aux 24 Heures du Mans dans la catégorie reine. Nous sommes conscients que nous maîtrisons mieux notre sujet qu’il y a un an et cela va dans le sens de nos ambitions. C’est une vraie fierté d’arriver au Mans en tête du championnat et cette édition s’annonce comme une grande fête que j’ai hâte de partager avec beaucoup de monde malgré les trois semaines intenses de préparation qui nous attendent. » Le double tour d’horloge sarthois, véritable temps fort de la saison d’endurance, arrive en effet à grands pas puisqu’il aura lieu les 11 et 12 juin prochains.

totalenergies_wec_spa_video2022.jpg

 

Le point au championnat

Cette nouvelle performance de haut vol permet à l’Alpine Elf Endurance Team de conforter sa place de leader au sein des classements provisoires des championnats réservés aux pilotes et constructeurs d’Hypercar.